C’est ce moment où les corps douloureux portent leurs actes héroïques et discrets que nul ne suspecte, transcendant par ce fait notre intime fierté. C’est ce moment où l’on découvre que l’on peut apprécier le monde en même temps que l’on s’apprécie soit. C’est ce moment où l’on se demande: « Mais combien ce décor porte-t-il de héros silencieux assis à côté de moi?".

Afficher le fil de discussion

Complets de ces constats, sans acteurs et sans textes, en plus d’être un public conscient nous voilà, plus que jamais, un public aux écoutes. Cette route, ce reflet, cette odeur, ce visage; plus que jamais nous les percevons enfin justement.

Afficher le fil de discussion

Rythme du soir, semblable au rythme d’un naissant matin. Lorsque la nostalgie s’abat comme l’ivresse du premier vin.
Lorsque le temps ne compte plus, que rien ne nous attend et que rien ne nous retient. Les autres, qui nous entourent, deviennent aussi du décor. Celui de la pièce de notre vie qui se joue devant nos yeux. Comme simple spectateur, nous acceptons afin d’être exclus de sa diégèse.

En train d’écouter le dernier album de Médine. Ça fait du bien.

Force aux victimes qui vont sans aucun doute voir leur traumatisme utiliser par les détracteurs du responsable supposé de leur malheur à des fins purement revanchardes et pas pour leur réelle défense.

La 14eme circo à Vénissieux c’est vraiment un cas d’étude.

Ce ça aurait pu être full islamo-gauchiste! Petite prière de l’aid le matin et on part en début d’après-midi en manif. Dommage!

Appréciez ce moment, appréciez l’innocence, le début, le commencement de ce réseau.

Je nous souhaite d’avoir un beau premier mai.

L’exposition est vraiment très intéressante. J’ai beaucoup aimé. Deux moments m’ont particulièrement marqué. Le premier c’est la place donnée à l’art. L’exposition est chronologique et raconte une histoire chaotique pourtant en plein milieu de ce chaos, les arts! Les arts qui rassemblent musulmans et juifs.Le second, la fin de l’expo se termine sur le témoignage d’enfants. Ils nous rappellent que nous partagions tous les mêmes rêves, aimions les mêmes jeux bref ça fait du bien.

Afficher le fil de discussion

Les bandeurs de bourgeois en admiration devant un tweet tout éclaté de leur idole Elon… « Remettre de la cocaïne dans le coca!!! Quel troll de génie! » bah tient.

Ce soir je vais rompre le jeûne chez mes ex-beaux-parents. Je suis très heureux. Ils m’ont toujours considéré comme leur fils et en cette période très spéciale qu’est le ramadan je suis heureux de passer ce moment en leur présence.

J’étais avec une amie un soir et elle décidait de ce que nous écoutions en voiture. Elle a mis « anxiété » de Pomme. Attentif aux paroles je lui ai demandé si elle s’identifiait au morceau elle m’a répondu que oui. Nous étions alors si tristes.

NB: aller voir l’exposition « juifs et musulmans, de la France coloniale à nos jours. » au musée de l’histoire de l’immigration.

« Plus d’histoire, moins de clichés ».

Je découvre, très en retard, Misterfox et son Zapping YouTube… c’est tellement plaisant de découvrir encore du contenu de qualité sur cette plateforme!

et si finalement l’amour n’était pas aussi un exercice solitaire pour lequel il est possible d’aimer côte à côte mais pas ensemble?

Afficher le fil de discussion

Mona Ouzouf à dit que « la lecture est un exercice solitaire » et qu’il est possible « dans la vie et c’est une merveille, [de] trouver l’être avec lequel il est délicieux de lire côte à côte, mais on ne peut pas lire ensemble ». Cette réflexion éclaire ce qu’écrivait Khalil Gibran sur l’amour qui unit quand il expliquait que « les cordes du luth sont seules alors qu’elles frémissent sur la même mélodie. » et que « le chêne et le cyprès ne s’élèvent pas dans l’ombre l’un de l ‘autre. »

Plus anciens
Mastodon.top

Mastodon.top est une instance stable, régulièrement mise à jour et accessible à tous hébergée par VirtuBox