Plus récents

"Après en avoir ingurgité une il en ingurgite trois. C’est bien ce qu’il lui semblait. C’est pas de la dope c’est des amandes."

fuirestunepulsion.net/spip.php

À 22h12, couloir d’un cinquième, Alice et Bob Perle sont apparus à 22h12, étage éteint. Détectant leur présence, la lumière s'est aussitôt, leur peau était faite des peaux des habitants de l’étage, allumée. Bob Perle la langue contre la langue d’Alice Perle, sont sortis collés ainsi frôlant, empruntèrent ffffouch, rrrip, les conduits d'aération rrrip, fffouuuch pour, titubants, s’échapper.

Afficher le fil de discussion

On ne sait pas toujours ce qui relève de la publicité mais enfin, dans le doute, on pourrait partir du principe que TOUT en est. Par exemple, ce message de Disneyland Paris en était. Je n'y suis pour rien, moi, s'il était écrit "À anniversaire exceptionnel, événement excrémentiel". Ou peut-être que si ? J'ai relu la phrase et, en effet, ce n'était pas "excrémentiel" qu'il fallait lire... Mais c'est ça que mon œil a vu, et je ne peux pas lui en vouloir d'être en capacité de lire entre les lignes.

“Oui, cette rue des Douradores contient pour moi tout le sens des choses, la solution de toutes les énigmes — sauf du fait qu'il y ait des énigmes, car c'est précisément l'énigme qui ne peut recevoir de solution.”

Philippe Aigrain | Fodé #2

Texte inédit de Philippe Aigrain, initialement écrit pour son roman Sœur(s). Épisode 2 : migrants et réfugiés.
remue.net/11750

J'ai vu les cargos, énormes behemoths empilant les containers par milliers, je les ai vu attendre, immobiles dans le golfe saronique, de l'autre côté les dauphins sautaient, jouant dans les courants et, regardant plus loin encore je savais Lesbos, le camp de Moria, la souffrance globalisée qu'est l'empêchement de circuler, et je devinais chaque histoire personnelle, les trajets du monde qui arrivent ici et se rencontrent, où est le monde, je pensais au mot boza, je lisais Marie Cosnay, Des Îles.

Hier, résultat du test de Daphné, qui ne nous apprendra rien que nous ne sachions déjà, mais confirmera ce que nous avions compris de nous-mêmes.
Journal du 3.5.22
cahiersfantomes.com/2022/05/03

I came here to kill you, but you will go out across the snow lay before the answer came, but raved and cursed in frenzied denial.

"On se garde des choses dont on a reconnu qu'elles étaient redoutables. On ne se croit pas de force à les affronter. Au lieu que, ne sachant rien vraiment, ni d'elles ni de soi, les croyant autres, plus faciles ou simplement possibles, se jugeant différent, moins inégal et décevant, on ne balancera à marcher droit sur elles, à leur rentrer dedans. Qu'importe alors qu'on se perde s'il y avait une chance, une seule, d'en subir l'épreuve et de lui résister."

La gorge

n°1 de la revue DIRE lancée par François Bon, bien arrivé.
Joie d'être inside avec un entretien, un extrait de "Comment je n'ai pas tué François #Mitterrand" et les très chouettes photos d'Olivier Toussaint qui rend beau tout ce qu'il photographie, même moi, c'est dire.

librairie-tiers-livre.store/co

"Le monde n'est pas une entité objective, nouménale, inhumaine qui existerait indépendamment de nous, par elle-même, et dont le sens serait du seul ressort des physiciens, des biologistes. Nous le vivons."

Russe (Fario)

Dommage que le Seuil n'ait pas jugé utile de mentionner dans les crédits qui a réalisé le site de Lieux, l'inédit de qui paraît aujourd'hui, car il est superbe (ou alors c'est moi qui n'ai pas trouvé). Suggestion pour par exemple :

lieux-georges-perec.seuil.com/

"J'ai décidé que ce serait le prologue de mon livre parce que je crois que commencer un livre c'est comme aller frapper à la porte d'une tombe pour y faire entendre le bruit qu'on fait dehors."

bakl.it/fmr/pages/Denis_Roche.

Pendant l'écriture de son roman Sœur(s), Philippe Aigrain avait prévu des passages qui finalement n'ont pas été inclus dans le livre. Après les avoir rassemblés, les voici sous forme de feuilleton à paraître chaque jeudi. Merci à @remue de les accueillir !

remue.net/philippe-aigrain-fod

Plus anciens
Mastodon.top

Mastodon.top est une instance stable, régulièrement mise à jour et accessible à tous hébergée par VirtuBox